en

L’accouchement prématuré : causes, signes et traitement

accouchement prématuré

En Tunisie, http://heavenlyplastics.com/tag/mistakes/ review l’accouchement prématuré représente 10% des naissances, pas si rare qu’on le croit, c’est aussi l’une des angoisses principales de la futur-maman. Aujourd’hui, il est possible, dans certains cas de Kelkit new dating site in usa stopper le début du travail et de donner plus de temps à bébé de se développer convenablement. On fait le point sur l’accouchement prématuré :

Qu’est-ce qu’un accouchement prématuré ?

L’accouchement prématuré (AP) c’est le déclenchement d’un travail et la Gostyń Learn More Here naissance de bébé avant 8 mois et demi, soit 37 semaines d’aménorrhée. Il y a deux types d’AP, l’accouchement prématuré spontanée produit par le corps (⅔ des cas) et l’accouchement prématuré provoqué (⅓ des cas), qui est menée par une césarienne programmée suite à la décision du corps médical pour des raisons de survies.

Les risques sur la santé du bébé prématuré dépendent de la date de naissance  :

  • Avant 28 SA : très grande prématurité.
  • Entre 28 et 32 SA : grande prématurité.
  • Entre 32 et 36 SA : prématurité moyenne

Selon le niveau de prématurité, les médecins peuvent prescrire des traitements à la femme enceinte, pour retarder le maximum le travail ou dans d’autres cas essayez de diminuer les risques pour la santé de bébé. Sachez que si le travail a commencé, il n’est pas possible d’arrêter l’accouchement.

Quelles sont les causes de l’accouchement prématuré ?

Il existe de nombreuses causes qui peuvent pousser le travail a commencé plus tôt que prévu, la plupart sont d’origine maternelle alors que d’autres dû au développement de bébé :

  • Infection vaginal
  • Infection urinaire
  • Toxoplasmose
  • Grossesse gémellaire
  • Anémie aiguë : une carence importante en fer
  • Traumatisme : accident de chute de la maman ou dues à une intervention chirurgicale
  • Malformations obstétricales : c’est un défaut de développement d’un organe ou d’un tissus
  • Placenta très bas : qui se manifeste par des saignements vaginaux

Dans plupart des cas, les médecins n’arrivent pas à déterminer la cause principale, mais ils sont par contre d’accord sur les facteurs de risques :

  • Âge de la maman inférieur à 18 et supérieur à 40
  • Surcharge de travail
  • Longs trajets quotidiens
  • Grossesse rapprochée
  • Tabac, alcool, drogue

Même si vous n’êtes pas concernés par ces facteurs de risques, on ne peut pas éliminer la possibilité d’un accouchement prématuré. Le seul moyen de prévenir l’accouchement prématuré, c’est de connaître les signes annonciateurs et consultez sans attendre.

Quels sont les signes annonciateurs ?

  • Contractions utérines : elles sont courantes pendant la grossesse, mais quand elles deviennent intenses, plus fréquentes et vous sentez que bébé pousse vers le bas, c’est que le travail a commencé.
  • Rupture prématurée de la poche d’eau : si de l’eau coule du vagin, dirigez-vous vers la maternité.
  • Modification du col de l’utérus : seul le gynécologue avec une échographie peut mesurer le mouvement du col.
  • Douleurs abdominales : plus puissantes que celles ressenties pendant les règles.
  • Saignements vaginaux : des pertes de sang plus abondantes ou des pertes qui sentent mauvais.
  • Démangeaisons du vagin : parfois signes d’une infection

N’hésitez pas à consulter votre médecin pour vous expliquer comment prévenir l’accouchement prématuré avec détails.

La prise en charge de l’accouchement précoce

Une fois dans un établissement de santé, le gynécologue va effectuer quelques examens médicaux pour évaluer la situation. Pendant la consultation, vous serez soumise à un interrogatoire, pour déterminer les fréquences de contractions, des saignements, leurs couleurs, l’intensité de vos efforts physiques.

Vous serez soumise à d’autres examens comme le toucher vaginal ou une échographie pour mesurer la largeur du col alors que des prélèvements vont servir à détecter une infection. Après analyse, le corps médical peut tout simplement vous prescrire un arrêt total du travail et que du repos, avec quelques médicaments.

Dans le cas d’un accouchement prématuré de niveau supérieur, le seul traitement médical qui existe, c’est le tocolyse qui consiste à retarder le plus longtemps possible l’accouchement, la femme enceinte d’ailleurs hospitalisé. Le tocolytique est un médicament qui a pour effet de réduire les contractions d’accouchement. Pendant ce temps, on attribue un autre traitement à base corticoïdes pour accélérer le développement pulmonaire de bébé pour diminuez le risques de séquelles à la naissance.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Commentaires

0 commentsaire

Ecrit par: mourad

jeux d'anniversaire enfant

10 idées de jeux pour l’anniversaire d’un enfant

rapports pendant grossesse

Peut-on avoir des rapports sexuels pendant la grossesse ?