en ,

Apprendre son enfant à nager en 3 étapes

apprendre son enfant à nager

Plus tôt l’initiez, plus facile sera d’apprendre son enfant à nager. Grandir sans savoir se baigner à plus de deux mètres d’eau, c’est le quotidien de plusieurs adultes dont les parents n’ont pas pris le temps d’accompagner. Afin de rendre cette expérience à la fois plaisante et ludique, il faut suivre des méthodes précises. Découvrez ces 3 étapes :

À quel âge apprendre son enfant à nager ?

Il n’y a réellement pas de minimum d’âge pour initier les petits à la baignade. Il existe même des séances de natation très amusantes et ludiques pour “ les bébés nageur”. C’est un vrai moment de plaisir et de partage. Les enfants de moins 5 ans par contre, n’ont pas encore acquis les capacités de mémorisation et de concentration pour maîtriser la nage. Avant cet âge, il est conseillé de les inscrire dans des cours de natations ou simplement de les emmener avec vous à la plage pour qu’ils puissent se familiariser avec l’eau.

1/ Je surmonte ma peur de l’eau

Voici la raison qui pousse les parents a gagné une longueur d’avance avant l’âge de 6 ans. Rares sont les enfants qui n’ont pas peur de l’eau, c’est pourquoi la première étape de cet apprentissage est de les aider à surpasser cette barrière psychologique. C’est une phase délicate qu’il ne faut pas prendre à la légère. En effet, si vous brûlez les étapes ou imposez votre propre rythme, l’enfant pourra associer la nage à une expérience déplaisante. Il refusera de mettre les pieds dans l’eau la prochaine fois.

Les maîtres nageurs conseillent toujours, d’accompagner l’élève à son rythme en levant les blocages une à la fois. L’immersion est très pratique à ses débuts. Plongez avec votre enfant pendant 2 secondes dans l’eau en le félicitant lors de la montée. N’oubliez pas de le prévenir pour retenir son souffle. Tant qu’il n’a pas donné son feu vert ne faites rien.

2/ J’apprend à flotter dans l’eau

S’allonger sur le dos ou sur le ventre est une étape fondamentale pour apprendre son enfant à nager. Elle permet de se familiariser avec le milieu aquatique et de se reposer quand on est fatigué. C’est pour cette raison que les parents commencent toujours par leur enseigner cette technique. Les jeunes nageurs, sont persuadés qu’ils couleront au fond de l’eau s’ils arrêtent de nager. Il faut d’abord leur expliquer que le corps est plus léger que l’eau et flottera tant qu’il est rempli d’air : comme un ballon !

  1. La première étape pour apprendre son enfant à flotter est de mettre l’enfant à l’aise et en confiance. Rappelez que pour apprendre à flotter sur le dos, il faut détendre ses muscles le plus possible et de garder son calme.
  2. Demandez-lui ensuite de remplir ses poumons d’air et de se mettre sur le dos. Accompagnez-le avec un avant-bras sous les cuisses et l’autre avant-bras au milieu de son dos. Gardez son corps parallèle à l’eau pendant qu’il se repose et  se relâche.
  3. Cette technique ne s’apprend pas du jour au lendemain. Petit à petit, une séance à la fois, vous allez mettre de moins en moins de force dans vos bras pour le laisser flotter tout seul.

Les 2 clé d’or pour flotter sur l’eau sont, la respiration et le relâchement. Une fois maîtrisées, le jeune nageur gagnera un booste en confiance pour passer à la prochaine étape.

3/ Des exercices de natations adapter à mon niveau

Votre enfant a plus ou moins surmonté sa peur de l’eau et a appris à flotter tout seul, il doit maintenant apprendre à nager seul. Là aussi, il faut procéder doucement, en adaptant les exercices selon sa progression.

Je marche sur le bord de la piscine : enfant anxieux au fait de toucher l’eau ? Des aller-retours sur le bord de la piscine pourront le familiariser avec l’ambiance. À la plage, laissez le jouer tranquillement avec le sable près de l’eau et imbiber régulièrement sa tête pour le protéger des coups de soleil.

Je m’assois près de la piscine : la prochaine étape est de se rapprocher un peu plus de ce qui lui fait peur, mais sans le forcer. En position assise sur le bord de la piscine, dites-lui de battre ses pieds dans l’eau.

Je nage, mais sur les côtés : on est tous passé par là surtout quand on s’aventure dans les eaux profondes. On s’accroche au bord de la piscine avec les deux mains et on ne lâche plus. Si le jeune nageur est arrivé à ce niveau, c’est qu’il a fait de grandes progressions, il va y arriver lentement, mais sûrement alors ne le pressez pas. Demandez-lui par contre de plonger tout son corps dans l’eau et de souffler des bulles tout en gardant les mains accrochés. Répétez plusieurs fois ces exercices jusqu’à ce qu’il puisse se plonger avec une seule main.

Je me propulse ! Il est temps de s’éloigner un peu de la zone de confort. Placez-vous à 1 mètre et dites lui de se propulser vers-vous en s’aidant du mur de la piscine. Mettez-le à l’aise et en confiance. S’il est très hésitant, promettez-lui que vous allez l’attraper. Une fois lancée, refaites l’exercice, mais en vous éloignant un peu plus cette fois. Regard en avant, tête sous ou sur l’eau, c’est lui qu’il choisit et des mouvements synchronisés. Petit à petit, le jeune nageur deviendra confirmé.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Commentaires

0 commentsaire

Ecrit par: mourad

astuces naturelles éliminer la cellulite

3 astuces naturelles pour éliminer la cellulite sur tout le corps

pourquoi-faire-bébé

Faire bébé : 5 bonnes raisons d’avoir un bébé