en ,

J’ai eu le baby blues après l’accouchement !

baby blues après accouchement

Vous venez tout juste d’accoucher et vous n’arrivez pas à croire que vous avez mis au monde une vie, votre enfant. Félicitations vous êtes finalement une maman ! Mais peu de temps après, vous êtes complètement submergé par la tristesse et les pleurs. Que se passe-t-il ? Qu’est-ce que le baby-blues et pourquoi ça m’arrive ? mamati.tn vous aide à vaincre cette déprime :

Qu’est-ce que la baby-blues ?

Après 9 mois d’attente, votre bébé est là entre dans vos bras, il respire et est en bonne santé. Vous ne pouvez décrire votre joie d’être devenu la maman de cet ange et le sourire ne s’efface pas de votre visage.

Cependant, ce bien-être va laisser place à ce qu’on appelle le baby-blues. Quelques jours après l’accouchement, une vague d’émotions négatives s’abat sur vous sans prévenir. La tristesse vous ronge, vos larmes n’arrêtent pas de couler, vous vous sentez faible, anxieuse et déprimée, incapable de profiter pleinement de la naissance de votre enfant.

Ce phénomène est normal puisque 80 % des femmes sont passées par là après leurs accouchements. Le baby-blues n’est pas pathologique, cela veut dire que ce n’est pas une maladie, il ne nécessite pas de traitements, ni de médicaments sauf si il perdure dans le temps.

Combien de temps ça va durer ?

Le baby-blues apparaît généralement 3 jours après la naissance de bébé, d’où l’appellation « le syndrome du troisième jour. » et sa durée dépend du soutien émotionnelle du conjoint et de l’entourage de la femme. Rassurez-vous, cette tristesse ne dure pas longtemps, quelques jours suffisent pour se reprendre en main. S’il dépasse 10 jours, on ne parle plus de baby-blues, mais plutôt de déprime post-partum, un cas plus sérieux, qu’il vaut mieux examiner.

Pourquoi ça m’arrive ?

Le baby-blues se manifeste en réponse à une jeune mère inquiète de ne pas pouvoir s’occuper de son nouveau-né. Ce bouleversement psychologique vient signer la fin d’une aventure, celle du lien fusionnel entre la femme enceinte et le bébé parfait qui était dans son ventre.

En effet, maman va devoir accepter bébé et consacrer la majorité de son temps à s’occuper de lui sans se plaindre. Cette phase est nécessaire pour qu’elle s’adapte à ce nouveau rythme de vie et grandit en tant que mère. Ce passage est nécessaire pour qu’elle puisse enfin savourer le bonheur que lui procure son enfant.

Les symptômes du baby blues

On peut facilement reconnaître un baby-blues par des signaux communs entre toutes les femmes qui ont connu cette déprime. Ils peuvent durer quelques minutes voire, quelques heures pendant plusieurs jours :

    • Irritabilité : un simple bonjour le matin ou bébé qui pleure vous font perdre instantanément votre sang-froid.
    • Humeurs très changeantes : vous êtes là à regarder bébé dormir et tout d’un coup vous vous mettez à pleurer, sans raison.
    • Sentiment d’épuisement : vous êtes fatigués toute la journée.
    • Manque d’appétit.
    • Grande sensibilité aux signaux émis par bébé

Voici 8 aliments qui favorisent la bonne humeur de quoi vous remonter le moral !

Nos conseils pour retrouver le bonheur

Il est vrai que le baby-blues est une période délicate, mais sachez que c’est une dépression passagère nécessaire à votre développement en tant que mère :

  • En parler : le baby-blues ne nécessite pas de médicaments ou de psychothérapie, il disparaîtra naturellement, mais vous pouvez accélérer votre montée vers le bonheur en partageant vos douleurs. Ne le cachez pas, ne l’intériorisez pas, parlez en à votre mari à votre famille et aux sages-femmes, laissez-les vous accompagnez mentalement et physiquement durant cette période. Cela vous fera du bien.
  • Restez positif : vous venez d’avoir un enfant, votre propre bébé que vous verrez grandir dans vos bras, il a besoin que vous soyez forte pour lui, il veut sentir votre odeur et dormir sous l’effet de votre chaleur, parce que vous êtes sa maman. Les bébés sont sensibles aux ondes expulsé par ses parents, si vous êtes heureuse, il le sera aussi.

Ne vous éternisez pas dans cette situation, concentrez-vous plutôt sur votre nouveau-né qui a besoin de sa maman. Le baby-blues n’est pas inquiétant, mais au contraire, c’est une étape nécessaire pour marquer le début d’une nouvelle aventure celle de la vie, de l’amour et de la maternité !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Commentaires

0 commentsaire

Ecrit par: mourad

mal de dos grossesse

Mal de dos durant la grossesse : éviter et soulager les douleurs

toxoplasmose grossesse

Toxoplasmose et grossesse : risques et prévention