en

Dépassement du terme de grossesse : ce qu’il faut savoir

dépassement de terme

Il arrive que le bébé se fasse attendre alors même que la date prévue de l’accouchement est dépassée. A quel moment peut-on dire qu’il s’agit d’un dépassement de terme ? Quel est le risque pour la mère et le bébé ? Comment déclenche-t-on l’accouchement ? On fait le point.

Quand est-ce qu’on parle de dépassement de terme ?

On considère qu’une grossesse est “à terme” quand elle dure entre 37 à 41 semaines d’aménorrhées. On ne parle de grossesse prolongée qu’à partir de 41 semaines SA, et de dépassement de terme qu’au bout de 42 semaines. Pour faire simple, tant que l’enfant naît dans les deux semaines avant ou les deux semaines après le terme calculé, on parle d’une naissance à terme.

Si la date de votre accouchement a sonné sans qu’aucun travail ne semble se déclarer, vous devez impérativement vous rendre dans l’établissement où vous devez accoucher. Une sage-femme vous prendra en charge afin de procéder à un examen de votre col de l’utérus et de réaliser un monitoring.

Pourquoi j’ai dépassé le terme ?

Il y a deux raisons pour lesquels il y a dépassement de terme. La première c’est que la date prévue d’accouchement est fausse. En effet, la détermination de la date du terme avec précision n’est pas facile pour le gynécologue. La deuxième raison est de type héréditaire. Si vous avez des antécédents familiaux (mère, grand-mère) de dépassement du terme alors vous êtes plus susceptible à dépassé le terme également.

Les risques d’un dépassement de terme

Les risques chez la mère

  • Un risque accru d‘hémorragie de la délivrance à partir de 41 SA.
  • Risques d’infections (endométrites) sont légèrement plus fréquentes, en particulier lorsque l’accouchement au dépassement du terme 42 SA.

Les risques chez le bébé

  • Il existe un risque de mort in utéro par asphyxie en cas de dépassement de terme.
  • Souffrance foetale par inhalation de méconium (selles du foetus) présent dans le liquide amniotique.
  • Manque d’oxygène peut s’expliquer aussi par le vieillissement accéléré du placenta qui a une durée de vie de 41 SA.
  • Compression fœtale liée à la diminution du volume de liquide amniotique.

Le suivi en cas retard d’accouchement

Si la femme n’a toujours pas accouché à partir de 41 SA, une surveillance rapprochée est effectuée. Les examens sont effectués 2 à 3 fois par semaine. Vous aurez rendez-vous pour un examen clinique, un monitoring afin de surveiller le rythme cardiaque fœtal et ainsi de pouvoir déceler une éventuelle souffrance fœtale. Vous ferez une échographie pour vérifier les dimensions du bébé, la quantité de liquide amniotique et la qualité du placenta.

Faut-il déclencher l’accouchement après le terme ?

Si l’accouchement n’a pas eu lieu à 41SA + 6 jours, il est déclenché pour le bien de la maman et son enfant.

Le moment est déterminé en fonction des caractéristiques maternelles (condition du col, âge, poids…) et des préférences de la maman. Il existe plusieurs méthodes de déclenchement :

  • Décollement des membranes
  • Injection d’ocytocine : médicament qui favorisent les contractions
  • Tampon ou gel de prostaglandines
  • A travers une sonde

Certaines sages-femmes conseillent aux couples d’avoir des rapports pour déclencher le travail. Parlez de toutes ces mesures et possibilités avec un spécialiste et, en cas de doute, posez toutes les questions nécessaires.

Pour en savoir plus10 méthodes pour déclencher l’accouchement plus tôt

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Commentaires

0 commentsaire

Ecrit par: mourad

croûtes de lait cheveux bébé

Comment enlever les croûtes de lait sur les cheveux de bébé ?

À quel âge peut-on donner le lait de vache à un bébé ?